Tir à l'Arc Canada Tir à l'Arc Canada

Donner

Deux médailles d’or et une place de quota olympique pour le Canada aux Jeux panaméricains

August 12, 2019
Deux médailles d’or et une place de quota olympique pour le Canada aux Jeux panaméricains

OTTAWA (Tir à l’arc Canada) – L’équipe canadienne de tir à l’arc a complété une compétition sensationnelle aux Jeux panaméricains dimanche avec une récolte de trois médailles, dont deux d’or, en plus d’une place de quota olympique à un an des Jeux de Tokyo 2020.

Site Web de Tir à l’arc Canada : www.archerycanada.ca/fr
Lima 2019 : Résultats

La fructueuse journée a débuté avec la victoire de Crispin Duenas de Scarborough, en Ontario, Eric Peters d’Ottawa et Brian Maxwell de Vancouver contre le Chili, par 5-4 en tirs de barrage (27-24), en finale de la compétition masculine par équipes.

Il s’agissait du meilleur résultat du Canada dans cette épreuve depuis que le tir à l’arc a fait ses débuts aux Jeux panaméricains en 1979, surpassant les médailles d’argent obtenues en 1979 (San Juan, Porto Rico), 1983 (Caracas, Venezuela), 1999 (Winnipeg) et 2007 (Rio de Janeiro, Brésil).

Plus tard dans l’après-midi, Duenas et Peters ont ajouté des médailles d’or et de bronze à l’arc recourbé individuel grâce à des triomphes face aux Brésiliens Marcus D’Almeida, par 6-4, et Bernardo Oliveira, par 7-1, respectivement.

Duenas est devenu seulement le deuxième archer canadien à être couronné champion individuel des Jeux panaméricains. Le triple olympien a rejoint Robert Rusnov qui, en 1995 à Mar Del Plata, en Argentine, avait remporté deux épreuves qui ne font plus partie du programme des Jeux, soit les compétitions de 70 et 90 mètres à l’arc recourbé.

« Je suis tellement heureux. C’est le fruit de nombreuses années de dur labeur. Ça représente vraiment beaucoup », a déclaré Duenas, âgé de 33 ans, qui compte maintenant quatre médailles aux Jeux panaméricains. « J’ai gagné l’argent en 2007, c’était en équipe, puis l’argent en 2011, individuellement, et j’ai battu ces deux résultats en une journée. »

Peters était tout aussi fier de sa dernière performance aux Jeux, deux jours après avoir inscrit une victoire surprise de 6-0 en quart de finale face à Brady Ellison des États-Unis, favori du tournoi masculin et détenteur du record du monde.

« C’est bien de réussir un pointage de 30 pour clore le match », a dit l’athlète de 22 ans, qui, plus tôt dimanche, avait perdu par 2-6 en demi-finale contre Duenas. « C’est difficile d’affronter nos coéquipiers, mais je suis heureux qu’il soit allé chercher la médaille d’or et je vous garantis qu’il est heureux pour moi lui aussi. »

Lors de la finale individuelle, Duenas, semé quatrième après la phase de qualification, a réussi un 10 avec sa dernière flèche pour égaler le cinquième set et remporter le match contre son adversaire brésilien, deuxième tête de série. Avant de vaincre D’Almeida et Peters dans le carré d’as, le nouveau champion avait éliminé l’Équatorien Alejandro Ortegon Morales au premier tour (6-0), le Cubain Hugo Franco en huitième de finale (7-1) et le Colombien Daniel Felipe Pineda, semé cinquième, en quart de finale (6-2).

En route vers la médaille de bronze, Peters, neuvième favori, a battu l’Équatorien Jose Alvarez (6-2) en première ronde, le Mexicain Ernesto Boardman en huitième de finale (7-3) et Ellison en quart de finale, avant d’être stoppé par coéquipier Duenas.

De son côté, Maxwell, 26e au terme des qualifications, a perdu sa première confrontation par 0-6 contre le Mexicain Luis Alvarez, septième tête de série, et a terminé 17e.

Lors de la finale masculine par équipes, le Canada menait 4-0 après les deux premières manches avant que le Chili ne revienne à égalité grâce à d’excellents troisième et quatrième tours. En tirs de barrage, les Chiliens ont réussi trois pointages de huit, tandis que les Canadiens ont inscrit un neuf, un huit, puis un 10 de la part de Duenas pour clore le match.

« Je ne sais pas quoi dire à propos de ce tir. Je m’entraîne sans relâche pour ce genre de tir et je l’ai réussi au bon moment, donc je suis heureux », a déclaré Duenas. « J’attendais ce moment depuis longtemps. J’ai remporté une médaille d’argent par équipes en 2007, je suis donc très heureux de pouvoir enfin obtenir une médaille d’or. Nous sommes ensemble depuis quelques mois et nous avons vraiment commencé à nous compléter, ce qui nous permet d’être à notre meilleur. »

« Ces tirs de barrage étaient nos deuxièmes cette année », a ajouté Peters. « Nous savions que nous l’avions déjà fait à la Coupe du monde et ce que nous devions faire. Même si cela ne s’était pas passé comme prévu la première fois, cela a fonctionné pour nous aujourd’hui. »

En route vers la conquête de la médaille d’or, le trio canadien, quatrième tête de série à l’aube de la ronde de classement, avait également battu Cuba en quart de finale (6-2) et les États-Unis, premiers favoris, en demi-finale (5-1).

« Je ne pourrais être plus fier de l’équipe. Nous connu un excellent tournoi et avons gagné l’or. Monter sur le podium ensemble et chanter Ô Canada était tout simplement génial », a dit Maxwell. « Nous sommes très reconnaissants envers les partisans qui sont venus jusqu’ici pour nous encourager et les autres athlètes canadiens qui nous encourageaient dans les estrades, leur soutien a fait une grande différence. »

Le Canada, qui a obtenu une place de quota olympique d’été de 2020 à l’arc recourbé individuel a maintenant remporté un total de 29 médailles (4-10-15) en tir à l’arc aux Jeux panaméricains depuis 1979.

Lameg dans le top 5 à l’arc à poulies

Dans les autres catégories, Bryanne Lameg de Winnipeg, seule athlète canadienne inscrite dans la compétition d’arc à poulies à Lima, a terminé en cinquième position après avoir perdu 144-147 en quart de finale contre l’Américaine Paige Pearce, éventuelle médaillée de bronze. Lameg était également cinquième après la phase de qualification grâce à un pointage de 689.

À l’arc recourbé, Virginie Chénier de Laval, au Québec, a été la meilleure Canadienne dans le tournoi individuel féminin avec une neuvième place. Ses coéquipières Stephanie Barrett de Mississauga, en Ontario, et Mariessa Pinto d’Abbotsford, en Colombie-Britannique, ont partagé le 17e rang.

Classée 16e à l’amorce de la ronde éliminatoire, Chénier a été la seule membre du trio à remporter son premier duel, disposant de la Dominicaine Stephany Jerez par 6-2. Elle s’est ensuite inclinée au compte de 1-7 en huitième de finale face à la Mexicaine Alejandra Valencia, première tête de série et éventuelle championne panaméricaine.

À l’arc recourbé par équipes mixtes, Barrett et Duenas ont aidé le Canada, quatrième tête de série, à atteindre le match pour la médaille de bronze, mais le duo a encaissé un revers crève-cœur de 3-5 face aux Mexicains, deuxièmes favoris, après s’être incliné par 2-6 en demi-finale contre l’équipe des États-Unis, classée première et éventuelle médaillée d’or. Les Canadiens avaient auparavant vaincu El Salvador par 5-3 en quart de finale.

Dans le tournoi féminin par équipes, Barrett, Chénier et Pinto se sont qualifiées en quatrième position, mais ont immédiatement été battues 0-6 par le Brésil, cinquième tête de série, en quart de finale, en route vers la septième place.